Lionel

homme
Agent immobilier
Apiculteur

L’apiculture une histoire de transmission et de passion

Je suis un passionné des abeilles depuis toujours. Enfant, j’ai fait mes premières récoltes de miel avec mon grand-père. Depuis, j’ai eu le plaisir d’avoir régulièrement des ruches en parallèle de mon activité professionnelle d’agent immobilier. Aujourd’hui je suis à un tournant de ma vie d’apiculteur.

 

Les grandes étapes de bouleversement professionnel

Lorsque j’ai souhaité changer de vie professionnelle, cela faisait 13 ans que j’étais agent immobilier. J’ai tout de suite imaginé une reconversion dans le domaine de la passion.

Pour que ce projet devienne ma réalité professionnelle, j’ai rencontré l’organisme de formation en 2016 (CPFFP de Carmejane) pour bien comprendre le métier et la formation nécessaire. Devenir apiculteur ne s’improvise pas. J’ai souvent perdu mes abeilles car mes soins étaient trop aléatoires et improvisés. Aussi je savais avec certitude que le changement passerai pas une professionnalisation de mes pratiques.

J’ai dû passer un entretien, une évaluation pour intégrer la formation. Ils m’ont aussi renseigné sur les divers moyens de financer ce parcours, car la formation dure 10 mois à temps plein.

J’ai aussi rencontré un conseiller en évolution professionnelle. Il m’a apporté un œil extérieur, et permis de poser mes réflexions, de prendre le temps nécessaire aux décisions. Je me suis senti soutenu et bien informé de la réalité du métier, de l’impact de la formation ou du financement sur ma vie quotidienne.

 

25, 100, 130, cible à 200 ruches

Puis, j’ai lancé mon activité début 2017 avec 25 ruches, en mars 2018 j’en avais 100 et 130 à ce jour.

Je suis fier de ma deuxième récolte miel de lavande. Aujourd’hui je ne suis plus agent immobilier, je souhaite m’installer en 2019 en tant qu’apiculteur indépendant. Pour cela il me faut posséder 200 ruches. J’ai donc encore un peu de marge de progression

Je produis un miel bio. Cela suppose plus d’activités manuelles et aussi plus de risques de pertes mais j’ai le plaisir de le vendre sur les marchés locaux et en vente directe.

 

J’apprends au jour le jour et m’améliore au quotidien. Un tel changement n’est pas tous les jours facile ; parfois, cela n’avance pas comme je l’espérais. Mais je suis heureux de pouvoir vivre ma Passion

 

Pour découvrir sa page facebook